NOUS CONTACTER / ACCOMPAGNER

Compagnie Méditerranéene de Transport à la Voile

Sourcer des produits issus d’une l’agriculture méditerranéenne raisonnée et solidaire, les transporter à la voile et les distribuer avec le souci du zéro carbone. Ce faisant nous répondons à la demande de circuits courts, d’agriculture responsable et de poésie dans un monde fantastique.

Porteur.se de projet

FABRICE MAULION
[ Infos, Bio...] Bonjour, Je m'en tiendrais à résumer mon projet et les motivations/inspirations qui m'ont amené à vouloir en faire une réalité : je suis capitaine de la marine marchande et Brevet d'Etat de plongée sous-marine. Fatigué d'être réduit à un rôle d'opérateur au service d'objectifs comptables peu glorieux, et c'est un euphémisme, inspiré par les exemples du Tres Hombres et du De Galand, deux goélettes et leurs équipages qui font du commerce trans-atlantique à la voile, je souhaite mettre en place un transport de marchandises en Méditerranée, humain, durable, propre et responsable. Tous ces adjectifs renvoient à une réalité qui s'est imposée à l'humanité : notre système de valeurs et les développements qu'il a induit menacent notre existence même. Liberté, Egalité, Fraternité, Ethique et Poésie voilà ce que je souhaite faire advenir, inspiré par le monde et les gens qui m'entourent et qui le demandent.
État d'avancement du projet:
J'ai une idée

Description du Projet

Depuis que j’ai commencé à travailler sur le projet, celui-ci a pris essentiellement 2 formes potentielles : pur transport de marchandises méditerranéennes à la voile et achat-transport-vente de marchandises méditerranéennes.

Rapidement la 1ère option s’est avérée non-compétitive. En effet, en parlant avec des clients potentiels, le transport de leur marchandise est soit gratuit, soit très peu cher, moins de 10cts le kg. En réalité, je devrais dire que le transport semble peu coûteux car, toujours carbonné, utilisant des énergies fossiles, nous savons que les Gaz à Effet de Serre (GES) qui en résultent ont un impact sur notre environnement : réchauffement climatique, menace de la biodiversité, you name it ; notre santé : prévalence des infections des voies respiratoires, et donc sur nos vies. Sans compter que le coût de ce transport carbonné n’est pas le coût réel du fait des subventions qu’il bénéficie de la part de nos Etats, c’est-à-dire NOUS, les contribuables. Il est donc devenu clair assez rapidement qu’il fallait non seulement transporter propre mais aussi aller chercher des produits qui répondraient à l’éthique du respect de l’humain et de l’environnement tout en étant à forte valeur ajoutée afin que le transport fut rémunéré par la vente de ces produits. Et pourquoi ne pas panacher les deux options.

En ce qui concerne la vente des produits, il existe plusieurs solutions : recherche de partenaires tel que Cargo Sail Alliance, un regroupement international et hétéroclite d’armateurs de navires de charge à voile et de brokers, : Français, Anglais, Hollandais et Allemands, dont l’objet est la source de mon inspiration : transporter des produits propre, proprement. Je suis en contact avec les responsables de l’Association basée à Brighton qui m’ont signifié leur intérêt pour des produits méditerranéens ; recherche de clients au sein des acteurs du BIO par exemple Biocoop dont j’ai rencontré le responsable de la branche transport Mr Bénaïssa ; du circuit court, les AMAP. J’ai pris des contacts avec des AMAP basées à Marseille, paniers Marseillais, Pulp Fiction, La Base qui sont intéressées de devenir client ; mais aussi des restaurateurs et des épiceries fines. De manière connexe, pour ne pas dire “en même temps”, je pense que la vente dans des locaux à Nice, Marseille, Toulouse, Bordeaux et Lyon, villes qui peuvent être desservies respectivement par le canal du Midi et le Rhône, mettant ainsi à profit la navigation fluviale, sont d’une importance primordiale pour promouvoir l’idée et le pourquoi de cette initiative. J’imagine ces espaces de vente comme autant d’espaces culturels propice au Story Telling, militants et d’information ; enfin les réseaux sociaux, incontournables pour le meilleur et pour le pire.

En ce qui concerne les transports entre les fournisseurs, les clients et le bateau, j’aurai à coeur de chercher les solutions les plus cohérentes avec l’objectif d’aider à décarbonner notre monde : J’ai parlé du transport fluvial mais le train à une cohérence plus grande encore. Paris est relié à Marseille par le train et sous réserve de trouver un compromis viable avec le Port Autonome de Marseille et les pouvoirs publics, c’est la solution qui serait adoptée. Pour ce qui est du dernier kilomètre, le développement des services de livraison à vélo rend cette solution tout à fait plausible et désirable. Quant aux fournisseurs des produits, je souhaiterais privilégier ceux qui se trouvent proche du port ou qui envisagent des solutions propres tel que des emballages sans plastique ou recyclables.

En ce qui concerne les produits, l’huile d’olive me semble être le produit idoine : méditerranéen et à forte valeur ajoutée. J’ai identifié en Sardaigne plusieurs sources possible qui répondent à l’exigence d’économie sociale et solidaire. Je cherche en Grèce via des amis sur place mais le COVID et la réduction des capacités de voyager m’ont empêcher d’avancer concrètement sur cette source. L’Espagne bien sûr doit faire l’objet d’une recherche plus approfondie.

Autres produits identifiés et intéressants : le miel de Sardaigne et de Grèce (identifié). Le vin de Sardaigne (identifié), Sicile, Espagne (producteur identifié et contact établi). La poutargue de Sardaigne et de Grèce. Le safran Sarde (identifié). Et bien d’autres produits encore.

Je suis convaincu de la pertinence de ce projet pour de multiples raisons : le développement exponentiel du Bio, une croissance à deux chiffres chaque année depuis 10 ans, 9 milliards d’euros de chiffre d’affaire en 2019 pour Biocoop seul ; les succès du circuit court (un intermédiaire max entre le producteurs et le consommateur) ; les succès des acteurs à voile tel que le Tres hombres, le De Gallant, Grain de Sail, tous membres de la Sail Cargo Alliance. Enfin, je suis convaincu que la culture est essentiel à l’Homme et que le geste poétique que constitue le transport à la voile répond à ce besoin d’images et de récits.

Afin de faire advenir mon projet, je recherche à être accompagné pour l’élaboration d’un business plan, la définition d’une stratégie de développement et d’une stratégie financière.

Quelques Photos

Développement & Marketing / Com'
Stratégie
Stratégie Financière et Juridique
En recherche de son mentor

6 rue Louis Grobet

N/A

FABRICE MAULION

NOUS CONTACTER / ACCOMPAGNER
partager:
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google
Partager sur skype
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Projets similaires

Enjeux similaires