NOUS CONTACTER / ACCOMPAGNER

PLASTIC INVERT

Au vu de l’urgence climatique et du manque de solution pour le traitement du déchet plastique, le projet a pour ambition de proposer une solution écologique et durable pour valoriser les déchets plastiques non recyclables en utilisant un procédé Greentech: la pyrolyse. Cette initiative apporte, grâce aux principes de l’économie circulaire, une solution locale et responsable à notre transition.

Porteur.se de projet

Maxime DAVID
[ Infos, Bio...] Bonjour, Je suis Maxime, salarié depuis plus de 5 ans dans le domaine du marketing / évènementiel sur Marseille et la région SUD. Depuis toujours, je suis proche de la nature et de l'environement, c'est pour cela qu'aujourd'hui, je voudrais dédier mon temps, mon énergie et mon savoir faire à sa protection. Avec 2 autres personnes sensibles à ces valeurs, nous travaillons depuis quelques mois sur un projet de recyclage de plastique grâce auxquels nous proposerons une solution technologique, économique et durable, autour des principes d'économie circulaire, et valoriseront les déchets plastiques non recyclables en carburant. Nous utiliserons un procédé Greentech: la pyrolyse. Ce projet a pour ambition d'offrir une alternative à l'incinération et l'enfouissement des déchêts à échelle industrielle.  
État d'avancement du projet:
J'ai une idée

Description du Projet

Selon la dernière étude de WWF, la France, plus grande puissance économique de la région méditerranéenne, en est aussi le plus important producteur de déchets plastiques, avec 4,5 millions de tonnes de déchets plastiques produits en un an. 

Seul 1 déchet sur 5 y est recyclé et près de 80 000 tonnes finissent dans la nature chaque année, dont 10 000 dans la mer Méditerranée, soit l’équivalent de 9 bouteilles par seconde. Le reste est incinéré, émettant 2,7 tonnes de CO2 par tonne de déchets, ou mis en décharge, nécessitant 400 ans pour se décomposer.

Les animaux ne sont pas épargnés, les hommes non plus : imprégnation par des perturbateurs endocriniens, ingestion de plastique ayant intégré la chaîne alimentaire, inhalation de plastiques incinérés à ciel ouvert…

Réagissant à ce terrible constat, la France s’engage à tendre vers 100% de plastiques recyclés en 2025 et une neutralité carbone en 2050.

Problème : près de la moitié des déchets plastiques provient du secteur de l’emballage et ne peut pas être recyclée par les moyens actuels en raison d’une forte contamination du plastique. De plus, la collecte et le tri représentant à eux seuls près de la moitié des coûts de recyclage, cette industrie n’est pas rentable.

Nous devons agir et trouver un moyen pour résoudre cette problématique.

Notre projet PLASTIC INVERT propose une solution alternative en utilisant le procédé de pyrolyse, qui consiste à chauffer le plastique à haute température et sans oxygène, permettant d’obtenir en sortie du carburant ou bien un produit permettant de recréer du plastique neuf.

La pyrolyse présente donc l’avantage d’un système en boucle fermée dans ce dernier cas. Mais surtout, quel que soit le produit que nous choisirons d’obtenir en sortie, par rapport à l’incinération, ce procédé est moins coûteux et permet de diminuer de 5 à 20 fois l’émission de gaz toxiques. Et par rapport au recyclage mécanique, il permet de traiter directement un mélange de plastiques quelconque et donc d’éviter l’étape coûteuse du tri tout en s’affranchissant des problèmes de polluants des emballages alimentaires.

Pour arriver à maximiser notre impact positif et empêcher l’augmentation de l’incinération et de la mise en décharge, notre engagement sera de proposer ce procédé à échelle industrielle afin de traiter aussi bien les déchets provenant de collectes associatives dans la nature ou les entreprises, que ceux provenant des centres de tri et destinés à l’incinération ou la décharge.

Notre équipe projet est composée actuellement de Maxime, spécialisé dans le marketing et l’évènementiel et de Florian et Isabelle, ingénieurs dans la marine marchande. Nous travaillons depuis quelques mois sur le projet et n’en sommes encore qu’à la genèse. Nous aimerions finir notre business plan d’ici fin Janvier et nous lancer dans la création d’ici Avril 2021.

Le plastique sera bientôt une denrée de valeur et les arbres à sachets ne seront plus qu’un mauvais souvenir !!!

Quelques Photos

Technique/Industriel/Production
En recherche de son mentor

Marseille, France

N/A

N/A

NOUS CONTACTER / ACCOMPAGNER
partager:
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google
Partager sur skype
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Projets similaires

Enjeux similaires