okdocky

Navigate, click & visit

OkDocky est une plateforme d’intermédiation entre plaisanciers itinérants , sédentaires et gestionnaires de ports, permettant de faire du “airBnB” sur les places laissées vacantes par leurs occupants sédentaires (intéressés financièrement à se signaler) et par voie de conséquence dynamisant le tourisme de plaisance.

NOUS CONTACTER / ACCOMPAGNER

Porteur.se de projet

hacene madani
[ Infos, Bio...]   Je m'appelle Hacene Madani,  une personne simple, cool mais surtout un passionné de plaisance. Sortir en mer, profiter de notre patrimoine, le kiff absolu!!!! Je ne comprenais pas pourquoi nos si ports soient si peu dynamique, d'autant plus que la demande de s'amarrer en escale que ce soit pour une nuitée où tout simplement pour une journée  est d'autant plus forte. Je ne comprenais pas pourquoi il est qua-impossible de s'amarrer dans un port en escale où de prévoir un séjour nautique. Je ne comprenais pourquoi certains gestionnaires de ports détruisent notre littoral pour la création de nouveaux emplacements alors que ce dont ils disposent suffisent largement. Je ne comprenais pas pourquoi toute notre économie locale soient si pénalisée du fait qu'un plaisancier en escale ne peut presque pas s'amarrer et ainsi découvrir notre histoire dont en parallèle les communes bénéficieront de cette manne financière. Je ne comprenais pas pourquoi il est si difficile de comprendre que notre patrimoine est à préserver . Je n'ai pas la prétention d'avoir compris cela dit , la plateforme okdocky a été créé dans le but que les générations présentes et futures n'aient pas à se poser toutes ces questions.
État d'avancement du projet:
J'ai un produit

Description du Projet

En clair, cette plateforme permet d’optimiser les infrastructures de plaisance,tout en apportant un niveau de supervision pour les gestionnaires bien supérieur à ce dont il peut disposer naturellement. Elle a en outre été conçue afin de
générer du revenu à quai.
Okdocky permets de générer des revenus supplémentaires directs et indirects :
Revenus Directs au gestionnaire grâce à l’augmentation des nuitées en escale .
Revenus indirects : Aux communes , commerçants un plaisancier dépensant en escale en moyenne entre 150 et 300€/jour .
Notre plateforme met à la disposition des plaisanciers visiteurs prévoyant un séjour nautique la possibilité de
réserver des places de port en l’absence des plaisanciers sédentaires laissant vacantes leurs places dès la
première heure et non pas au-delà de 48 heures comme la réglementation portuaire le stipule actuellement .
En parallèle , plusieurs économies sont mis en lumières :
Une économie responsable du fait que nous améliorons le bien-être humain tout en réduisant de manière significative les risques environnementaux ( moins de mouillages qu’ils soient sauvages ou pas ) et résolvons la problématique de la pénurie des places des port.
Une économie bleue : nullement besoin de créer de nouveaux anneaux , toutes les places seront indéfiniment mise à disposition : on utilise ce que l’on a de disponible .
Une plateforme éco-partage qui sera un outil de sensibilisation prenant en comptes les gestes utiles , qui permettra de mieux comprendre et respecter nos mers et océans . En effet, cette plateforme conditionnera l’utilisateur à pratiquer la plaisance intelligemment et de mieux l’appréhender.

Economie participative :
Les plaisanciers en escale dépensent en moyenne entre 150/300€ en escale les nuitées de bateaux en escale annuellement représentent donc un potentiel significatif pour les ports susceptibles de les attirer par un système
de gestion des places d’escales accueillant et intélligent.

Quelques Photos

Développement & Marketing / Com'
Ressources Humaines
Stratégie Financière et Juridique
En recherche de son mentor

32 Esplanade des Belges, Martigues, France

N/A

Make it créative / Taj cabinet d'avocats/ Initiative Pays de Martigues / Métropole.

NOUS CONTACTER
partager:
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google
Partager sur skype
Partager sur whatsapp
Partager sur email