L’Arche Verte – Lieu de reconnexion à la nature

Construite en harmonie avec la nature, L’Arche Verte sera un havre de paix, un lieu d’échange, de partage et un endroit propice à la réflexion, l’éducation et l’innovation autour de la nature et du bien-être animal.

Implantée dans la région d’Aix en Provence, l’Arche Verte sera composée de 5 pôles principaux tous connectés entre eux.

NOUS CONTACTER

Porteur.se de projet

Meliane Rocher
[ Infos, Bio...] Si la nature et les animaux ont, depuis ma naissance, croisé ma route, c’est dès mon enfance que j’ai développé une posture militante. En 1998, à 8 ans, l’actualité se concentre sur l’histoire de la vache folle. Le journal de midi présente un reportage sur un abattoir. Dans les yeux angoissés d’une vache installée dans un système de stabulation, qui lui tranchera la gorge quelques instants plus tard, je perçois toute la détresse de cet animal. Cette image me hante, me bouleverse et, instinctivement, je décide d’arrêter de manger de la viande. La passion du vivant se mélange à celle de l’audiovisuel et je décide d’orienter mes études dans cette direction.  Pendant deux ans, je travaille dans le domaine du documentaire animalier et me plonge avec passion dans des archives vidéos pour décrypter les comportements des cachalots, de chimpanzés ou autres grands félins. À 23 ans, avec le Raid Latécoère, je m’envole pendant plusieurs mois en avion monomoteur Cessna pour réaliser des reportages et documentaires, sur la route de Saint-Exupéry en Amérique du Sud et en Afrique. Depuis, les sujets que j’aime filmer se réfèrent surtout à l’environnement, la science et les grandes découvertes : l’arctique, la zoothérapie, ou encore des portraits d’explorateurs. En parallèle de ces aventures cinématographiques, je dévore les livres de biologie, cultive avec plaisir un tout petit bout de jardin et je passe un Diplôme Universitaire d’éthologie « Relation Homme Animal » à Paris Descartes, en 2018. A l’aube de mes 30 ans, je décide d’utiliser ces expériences glanées au fil du temps, mon héritage familial, culturel et mon engagement sans faille pour réaliser ce rêve d’enfant, celui où humains, nature et animaux cohabiteront intelligemment dans un lieu consacré à la paix, la générosité, la connaissance et la convivialité : l’Arche Verte.
État d'avancement du projet:
J'ai une idée

Description du Projet

Je suis en train de monter un endroit propice au partage et à la synergie des connaissances autour des questions environnementales majeures que sont l’utilisation de la nature et la place des animaux.

Ce lieu sera construit sur un domaine d’environ 15 hectares dans la région d’Aix en Provence.

La transition alimentaire et écologique est nécessaire. Elle est née de plusieurs constats :

Le premier, une mauvaise alimentation qui engendre des gros problèmes de santé,

Le deuxième c’est un appauvrissement général de la biodiversité et des sols,

Le troisième des conditions de travails précaires et ingrates pour les acteurs agricoles.

Et quatrième constat et pas des moindres une souffrance accrue et intenable pour nos animaux d’élevage.

Nous sommes complètement déconnectés de la nature. Par exemple, les animaux. Pour la plupart d’entre nous, le seul lien que nous ayons vraiment eux, c’est le supermarché.

Est-ce qu’on pourrait décrire facilement la composition d’un œuf ?

Et pour ceux qui ont des enfants, est ce qu’ils ont déjà ramassés les œufs d’une poule ?

Ces animaux, on ne les voit plus. La campagne, vu du TGV, c’est très bucolique mais attention les vaches que l’on y croise représentent seulement 2% du cheptel français !

Côté fruits et légumes, est-ce que vous savez que 80 % des enfants ne savent pas reconnaitre une betterave ? Peu de gens jardinent ou peuvent se le permettre. On est en train de perdre  les connaissances de l’utilisation des plantes. Alors heureusement qu’internet est là pour apporter quelques infos mais rien ne vaut un apprentissage direct.

 

La mission principale de l’Arche Verte sera donc de permettre au public de se réapproprier ses thématiques. Et comment ? En proposant plusieurs sortes d’apprentissages guidés par des experts de chaque domaine sous forme d’ateliers, d’expériences, de conférences etc

Pour réalisés tout cela, 5 pôles seront créés sur le domaine. Tous seront reliés entre eux et permettront des activités différentes mais complémentaires :

 

  • Le premier pôle sera un centre d’études et de conférences destinés à recevoir des colloques d’experts mais qui proposera aussi des tables rondes et des débats pour le grand public. Des cours seront dispensés spécialement pour les enfants autour de la découverte de la biodiversité, de la science et de l’alimentation. Pour les adultes, on retrouvera ces contenus mais ils permettront d’aller un cran au-dessus dans l’approfondissement des connaissances.

 

  • La deuxième entité sera un potager en permaculture, ouvert au public mais encadré par un professionnel pour expérimenter et approfondir les connaissances autour des légumes, fruits et plantes. Le potager accueillera aussi les scolaires pour leur apprendre à cultiver et seront également bienvenus les personnes âgées, les personnes en situation de handicap ou en difficultés sociales. Les familles pourront aussi participer à des ateliers autour du jardinage le week-end.

 

  • Le troisième pôle : un refuge pour sauver des animaux de ferme victimes de maltraitance ou rescapés d’abattoir. C’est en leur permettant de vivre dans des conditions décentes en accord avec leurs besoins physiologiques, sociaux et éthologiques, qu’on va pouvoir questionner, avec les visiteurs, les pratiques de l’élevage industrielle.

 

  • Quatrième pôle : un restaurant végétarien bio qui utilisera les légumes du potager mais également les produits de saison des maraichers de la région.
  • Dernier pôle, des éco-lodges entièrement conçu par des spécialistes de l’écoconstruction. La réflexion sera menée autour du lieu, de l’eau, de l’énergie, de la santé, des matériaux, de l’architecture et de l’esthétisme pour démontrer qu’il est possible de créer un habitat sain avec des matériaux naturels, voire biodégradables.

L’ouverture du domaine est prévue pour 2023. A ce stade, je suis actuellement en train de faire faire une étude de faisabilité et un business plan par un cabinet spécialisé. Je suis en train de concrétiser certains partenariats avec des associations de protection de la nature.

Je recherche un mentor basé dans la région qui pourrait m’accompagner dans le développement du projet pour identifier les bons acteurs et monter la meilleure stratégie pour faire naître ce projet en fonction des spécificités territoriales.

Quelques Photos

Développement & Marketing / Com'
Stratégie
Accompagné
Accompagné par: Emiko Yamagushi (@ CVE)

Aix-en-Provence, France

N/A

N/A

NOUS CONTACTER
partager:
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google
Partager sur whatsapp
Partager sur email